top of page

MONDIAL PLACARD

Texte lauréat du prix théâtre 2023
Fondation_entreprise_logo_N.jpg

En tournée

Guillement rouge 1.jpg

Une comédie sur l’égalité Femme-Homme écrite à partir d’interviews de femmes travaillant dans le monde de l'entreprise.  

Guillement rouge 1.jpg

Lorsque Marion est nommée directrice des ventes de Mondial Placard, les cadres masculins de l’entreprise se persuadent qu’ils sont victimes de discrimination. L’un d’eux décide alors de se travestir en femme pour dénoncer l’injustice…

 

Côme de Bellescize imagine un vaudeville d’aujourd’hui dans le monde de l’entreprise. Comédie piquante avec situations rocambolesques et quiproquos, Mondial Placard articule plaisir et pensée, divertissement et intelligence, prouvant que le rire, l’impertinence et la légèreté sont les meilleurs outils pour soulever les questions qui agitent notre époque.

Note d’intention de l’auteur :

 

Pour écrire Mondial Placard, j’ai puisé dans les codes du vaudeville, du marivaudage et du travestissement de genre, afin de proposer une comédie en prise directe avec les interrogations qui agitent notre société.

La nomination d’une femme à un poste de directrice au sein de l’entreprise « Mondial Placard » va faire dérailler les habitudes de management. Les sept personnages, du sous-directeur phallocrate à la stagiaire féministe, en passant par l’assistante en mal d’amour, vont tous, croqués avec un humour cruel mais toujours tendre, incarner des postures divergentes, interroger les rapports de genre et les difficultés individuelles à s’adapter au changement de la société.

Les désirs de certains, les ambitions de tous, les injonctions contradictoires déclenchent une série d’intrigues, de quiproquos et de situations rocambolesques ; le spectateur suit chaque personnage dans les pièges tendus et les secrets d’alcôves, sous le regard du produit phare de l’entreprise : un placard connecté à une intelligence artificielle, qui se mue en psychanalyste des employés déboussolés.

Dans ce laboratoire des relations humaines, tout le monde en prend pour son grade, c’est grinçant, irrévérencieux, libérateur. La comédie permet, sans dogmatisme, de traiter de sujets a priori clivants. L’humour, l’impertinence et la légèreté, en mettant à distance, permettent d'ouvrir la réflexion, sans juger ni donner de solution. C’est bien là tout l’enjeu : faire le pari que le rire.

PICTO_LES_MOLIÈRES_OR.png

Nommé aux Molières 2024 dans la catégorie « Comédie »

Le rire est ici au service d’une réflexion sur tous les excès. Un vaudeville moderne. L'OBS

Côme de Bellescize signe là sa décoiffante septième pièce. CHALLENGES

Excellente Éléonore Joncquez ! TÉLÉRAMA

Ça pique et c’est très drôle. Des actrices et acteurs tous épatants, un décor original et un texte particulièrement soigné. LE PARISIEN

Chacun en prend pour son grade et c’est réjouissant !  VALEURS ACTUELLES

Un vaudeville contemporain qui sort la condition féminine de son placard ! L'OEIL D'OLIVIER

Une création théâtrale provocatrice, qui, tout en divertissant, invite à la réflexion et au dialogue sur les enjeux contemporains. FOUD'ART

Un agréable toboggan de rires et de répliques cinglantes. AU BALCON

L’auteur est généreux et n’épargne personne. Les répliques fusent sans cesse, les situations s’enchaînent et bénéficient d’un astucieux décor. L'USINE NOUVELLE

Une intelligente farce sur nos maux contemporains travestie en un vaudeville provocant. FRANCE NET INFOS 

Drôlement intelligent ! Des situations et quiproquos nous offrent des scènes hilarantes. SORTIES DE PARIS

Un vaudeville où l'humour et les situations incroyables sont libérateurs, laissant à chacun le choi de la réflexion. LA PRESSE NOUVELLE

Une écriture insolente, impertinente, anticonformiste, jubilatoire. CULTURE TOPS

Texte et mise en scène : Côme de Bellescize

Avec :
Eléonore Joncquez

Benjamin Wangermée

Jean Alibert

Clara Guipont ou Coralie Russier

Gwenaëlle Couzigou

Ludovic Le Lez

David Talbot

Collaboration artistique : Vincent Joncquez

Scénographie : Natacha Markoff

Création lumière : Thomas Costerg

Création musique : Yannick Paget

Création son : Manon Poirier

Création costumes : Aude Desigaux

Perruques – Maquillage : Judith Scotto

Durée : 1h40 environ

À partir de 15 ans

Production : Théâtre Tristan Bernard, Ki M'aime Me Suive, La Compagnie Théâtre du Fracas, Ebra Entertainment et Wonder.

Avec le soutien, dans le cadre de la création, de l’Adami, du Département du Val de Marne et, dans le cadre de résidence de création, de Scènes de pays – Scène conventionnée d'intérêt national « Art et Territoire », Théâtre de Suresnes Jean Vilar, Ville du Mans, Théâtre Jacques Carat – Cachan, CourbevoiEvent / Espace Carpeaux, réseau ACTIF Association Culturelle de Théâtres en île de France. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
 

La Compagnie Théâtre du Fracas est soutenue par la Région des Pays de la Loire, le Département de la Sarthe et la Ville du Mans.
 

Le texte du spectacle est publié aux éditions Les Cygnes.

ATTACHÉS PRESSE

Laurence FALLEUR

laurencefalleur@gmail.com - 06 14 48 87 37

Vincent BAYOL

bayolvincent@gmail.com06 48 89 41 29 

DOSSIER DE PRESSE

Télécharger ci-après 

DIFFUSION

Julien DELPECH
jdelpech@kimaimemesuive.fr

01 53 25 02 88

COMMUNICATION

bottom of page